Et voila, ce qui devait arriver arriva... le premier article !

Pour être honnête avec vous, ce n'est pas ma première fois. Mais la première fois, quelque part ou avec quelqu'un, c'est toujours aussi émouvant que la toute, toute première fois, n'est-ce pas ?

Cela doit bien faire bientôt douze ans que je blogue : ça a commencé avec un skyblog, évidemment, à la grande époque. Et puis je me la suis jouée un peu "indé" en allant sur une plateforme moins connue où les gens pensaient écrire des choses plus philosophiques. Ensuite, j'ai blogué utile, en affichant fièrement "c'est moi qui l'ai fait" sur mon CV (et un peu partout ailleurs). Enfin, j'ai blogué plaisir, avec un blog cuisine que j'ai laissé tombé car une recette tous les 6 mois, c'est assez peu crédible pour une foodista.

Et puis, à 23h21 un samedi soir, j'ai eu envie de repasser en mode anonyme et de revenir à ce qu'étaient majoritairement les blogs il y a quelques années : des journaux intimes. Tâchons de rendre cela un minimum intéressant pour vous, tout de même : je doute d'être la seule à vivre ce que je vis au quotidien, à me plaindre de mes kilos en trop sans bouger mes fesses de mon canapé pour autant, à vouloir étriper mes collègues deux heures après les avoir appelé "ma deuxième famille", à être tiraillée, écartelée entre un mec que j'aime et une famille qui ne le juge "pas assez bien pour toi". Bref, je ne suis sûrement pas la seule à vivre une vie normale, compliquée, parfois très chiante, mais normale.

Je vous embarque ? 

 

NOTE : Je vous préviens, ma prose risque de ne pas toujours être jolie-jolie, et je risque parfois de laisser échapper quelques gros mots. Parce que la vie, la vraie, c'est comme ça : sans filtre instagram, sans montage vidéo. Vous me suivez quand même ?