Créer mon blog M'identifier

Ma liste de choses impossibles (et indispensables)

Le 21 mai 2016, 17:54 dans Humeurs 0

Il y a quelques années, j'avais découvert le principe de "The impossible list" : plutôt que de dresser une "to-do list" classique, très réaliste et conditionnée par ce que l'on se sent capable de faire, le principe est de créer une liste de choses que l'on aimerait plus que tout réaliser, mais qui semblent compliquées. Histoire d'ajouter un peu de challenge dans nos vies ! 

Parce que j'ai rayé un certain nombre de choses de ma liste des impossibles (et donc que cela valide bien l'adage comme quoi "Rien n'est impossible"), je voulais aujourd'hui partager avec vous ma petite liste.

  • Avoir visité 10 pays (Grèce, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Croatie, Irlande, Portugal, Espagne, Maroc, Pays-Bas)
  • Avoir visité 15 pays (Canada, Etats-Unis, République-Dominicaine, Argentine)
  • Participer à nouveau à un rallye-raid en 4x4 (Ma troisième expérience a eu lieu il y a quelques semaines) 
  • Faire un tour du monde
  • Faire un trekking
  • Faire un roadtrip en 4x4 en Europe du Nord
  • Aller à l'aéroport et prendre un billet d'avion sans savoir à l'avance où je pars
  • Voir un carnaval en amérique latine
  • Me marier avec l'Homme 
  • Avoir des enfants
  • Devenir propriétaire
  • Finir l'écriture d'au moins un roman (Fin 2013, j'ai enfin réussi à finir l'un de mes romans !)
  • Publier un roman (il y a quelques mois, j'ai fait le grand saut et auto-publié mon premier roman)
  • Créer ma boîte, ou prendre des parts dans celle où je suis actuellement  (fin 2015, j'ai réalisé cette envie et investi quelques deniers personnels dans la société où j'ai démarré ma carrière - aucun regret à ce jour !)
  • Maîtriser parfaitement l'espagnol (j'ai de bonnes bases, mais pas assez pour être suffisamment à l'aise)
  • Apprendre à danser la salsa 
  • Réussir à mettre en place une "routine" sport et m'y tenir

Cette liste doit bien entendu évoluer au fil du temps, pour toujours conserver une part de challenge et de défi dans sa vie :)

Et vous, si vous deviez lister les choses impossibles mais que vous voulez à tous prix accomplir ?

Le syndrome Bridget Jones appliqué à une non-célibataire

Le 15 mai 2016, 13:39 dans Humeurs 0

J'ai un avantage non-négligeable sur la demoiselle apparaissant ci-dessus : contrairement à Bridget Jones, je ne suis pas célibataire. Ce qui signifie que dans 99% des cas, je passe mes soirées soit avec des ami(e)s, soit en charmante compagnie, dans les bras d'un homme doux, attentionné, et en plus, incroyablement sexy. Plus Daniel Cleaver que Marc Darcy niveau sex appeal, mais en version métissée !

Mais voilà, il y a ce f*cking 1% des cas où je me retrouve, un samedi soir, en mode "loose" : personne de dispo pour sortir et un homme qui a prévu quelque chose (à la dernière minute, cela va de soi). Et dans ces cas-là, mon état émotionnel se rapproche dangereusement de celui de Bridget contrainte de célébrer le nouvel an avec ses parents. 

Rassurez-vous, je résiste tout de même dans ces moments-là à l'ouverture d'une bouteille de Merlot, mais les comédies romantiques gnangnans et la tablette de chocolat sont alors mes meilleures amies. Deux raisons à cela, me semble-t-il :

a) je déteste la solitude, qui me rappelle la triste réalité du fait qu'on puisse se retrouver seule pour de bon, et éventuellement mourir entourée seulement de ces chats (en l'occurence, leur présence pourrait me tuer, y étant allergique...)

b) mes périodes de célibat ont été tellement courtes (merci, la vie !) que je revendique ce besoin, que dis-je, ce droit de déprimer et de pleurer sur mon triste sort à intervalles régulières

Une troisième option reste cependant à l'étude : celle selon laquelle les comédies romantiques auraient, dans tous les cas, un effet cafardeux, y compris sur la femme la plus heureuse du monde. Cette troisième hypothèse me convient plutôt bien, son petit côté "on est toutes dans le même bateau" à quelque chose de rassurant. Vous trouvez, vous aussi ?

Parce que je ne suis sûrement pas la seule à adorer ma vie de merde...

Le 14 mai 2016, 23:38 dans Humeurs 2

Et voila, ce qui devait arriver arriva... le premier article !

Pour être honnête avec vous, ce n'est pas ma première fois. Mais la première fois, quelque part ou avec quelqu'un, c'est toujours aussi émouvant que la toute, toute première fois, n'est-ce pas ?

Cela doit bien faire bientôt douze ans que je blogue : ça a commencé avec un skyblog, évidemment, à la grande époque. Et puis je me la suis jouée un peu "indé" en allant sur une plateforme moins connue où les gens pensaient écrire des choses plus philosophiques. Ensuite, j'ai blogué utile, en affichant fièrement "c'est moi qui l'ai fait" sur mon CV (et un peu partout ailleurs). Enfin, j'ai blogué plaisir, avec un blog cuisine que j'ai laissé tombé car une recette tous les 6 mois, c'est assez peu crédible pour une foodista.

Et puis, à 23h21 un samedi soir, j'ai eu envie de repasser en mode anonyme et de revenir à ce qu'étaient majoritairement les blogs il y a quelques années : des journaux intimes. Tâchons de rendre cela un minimum intéressant pour vous, tout de même : je doute d'être la seule à vivre ce que je vis au quotidien, à me plaindre de mes kilos en trop sans bouger mes fesses de mon canapé pour autant, à vouloir étriper mes collègues deux heures après les avoir appelé "ma deuxième famille", à être tiraillée, écartelée entre un mec que j'aime et une famille qui ne le juge "pas assez bien pour toi". Bref, je ne suis sûrement pas la seule à vivre une vie normale, compliquée, parfois très chiante, mais normale.

Je vous embarque ? 

 

NOTE : Je vous préviens, ma prose risque de ne pas toujours être jolie-jolie, et je risque parfois de laisser échapper quelques gros mots. Parce que la vie, la vraie, c'est comme ça : sans filtre instagram, sans montage vidéo. Vous me suivez quand même ?

 

Voir la suite ≫